ACABA DE PASAR

…C’est un être qui connaît la valeur de la paix intérieure parce que c’est
un tourbillon ; ses marines, elle les offre comme un instrument susceptible
de nous aider, nous, ses spectateurs et admirateurs, à nous perdre dans cet
infini tranquille de tons paisibles et éteints parsemés de touches claires,
pour mieux comprendre la valeur de ses autres tableaux. Elle nous invite de
la sorte à oublier le monde extérieur pour voyager avec nous-mêmes,
entraînés par ce cours d’eau et sans limites aucune, afin que nous nous
laissions aller, aller et aller, au sein de cette immensité.…

Jorge Carpizo • Acaba de pasar • 1997