Repères :
Meta - Mari Carmen Hernandez en quelques dates

 

  L’artiste Meta, d’origine mexicaine, est architecte de formation. L’illustre Luis Barragan fut son mentor et marque un tournant dans sa création. Les premiers travaux de Meta sont des « sculptures textiles » faites de rubans entrelacés. En 1976 elle collabore à Paris avec Sheila Hicks. Meta s’installe définitivement à Paris en 1985 et commence à peindre des compositions abstraites sur ses tissages découpés.
1988 Dans le catalogue de sa premiére exposition à New York (sculptures textiles et huile sur papier « amate »), Ralph Gibson écrira «...le langage silencieux de son art, parle grâce à la nuance et au sentiment de pouvoir rester indéfini»
1992 Exposition Xochitl à la galerie Christine Marquet de Vasselot, Paris - compositions florales aux formats imposants sur toiles tissées. Dans le catalogue Juan Luis Bu˝uel écrit : « Interpréter son travail ? Jamais ! Décrire son art ? Impossible ! Regardez ses peintures, approchez, ... et rêvez... »
1994 Meta peint pour la premiére fois des portraits - à la fois imaginaires ou d’aprés modéle. Franco Maria Ricci s’inspire de cette série de portraits et publie pour la premiére fois l’oeuvre d’un artiste vivant dans le livre « Faces » avec 25 portraits par Meta, mis en paralléle avec 25 auteurs classiques : Wilde, Dosto´evski, TH. Mann... « Un portrait...c’est aussi une machine mystique, un miroir, un mandala dans lequel le regard se concentre et se perd pour finir par se trouver soi-même dans les yeux de l’autre », écrit Franco Maria Ricci. Prologue de Giovannni Marioti. Texte critique de Bertrand Lorquin.
1994 La Galerie de France expose Faces à Paris avec la sortie du livre.
1995
1996

La série Faces voyage. Museo Arte de Sao Paolo- Brésil, ARCO à Madrid, Washington, Texas et Vienne.

1997 Exposition Acaba de pasar (Vient de passer) au Centre Culturel du Mexique à Paris :. Cinquante-deux paysages abstraits entre ciel et mer sur lesquels Philippe Sollers écrit : « ...tout paysage est un grand visage plus au moins allusif, effacé. Pour le voir vraiment, mieux vaut le rendre complétement à l’élément fluide, l’eau, l’air. Alors, on peut vraiment dire : quelque chose ou quelqu’un vient de passer. Quoi ? Un bateau, un avion, une mouette, un requin, un dauphin, un coup de soleil, un orage ? Non, le temps lui-même. »
1998 Le Musée Dolores Olmedo à Mexico expose Nudos Desnudos (Nœuds Nus), vingt-cinq huiles sur toiles. Eliseo Bayo écrira : « vaincre le défi : accrocher ses huiles de chairs nues, anonymes, d’une beauté lunaire, dans les murs d’un sanctuaire et être reconnue... »
1999 Solstices & Equinoxes de l’an 2000. C’est la tomate qui représente le cycle astral. Série d’une vingtaine de tomates géantes à l’huile. Cette exposition marque sa premiére collaboration avec Nelle Adamski à L’Espace Adamski à Paris.
2001 L’Espace Adamski à Paris expose Sages : Une série d’une trentaine de visages mi-mythiques, mi-réelles, huiles sur toiles. Catalogue texte : Yolaine Destremau et Camilo Racana.
2003 L’Espace Adamski,montre EyeayI.La recherche de l’artiste sur le reflet de l’œil. «Meta a eu le culot», écrit Christophe Mory, « de chercher en dedans et de trouver en dehors : elle entre dans l’œil pour exprimer le regard. Alors, l’œil s’éclaire, la douleur s’estompe et le moi chante. » « Un visage devient totem, un œil la terre, et le reflet a autant de consistance que ce qu’il refléte. Car, pour avoir été là-bas (au Mexique) avec elle, je sais que les rêves et les réalités poussent du sol avec une vigueur égale... » écrira Eric-Emmanuel Schmitt.
2004

La Galerie Oscar Roman à Mexico fait découvrir les premiéres sculptures de l’artiste : Ni ici ni là-bas - une vaste série de petites têtes en argile.

2005 L’Espace Adamski, reprend l’exposition Ni ici ni là-bas – avec en paralléle les dessins à l’huile sur papier.
2007 Méduse – une nouvelle série de 39 sculptures en ciment et fer à la Galerie Oscar Roman à Mexico
2010 Lingots d’or - commande privée d’une création en bronze : série de cent exemplaires pour Carmignac Gestion Paris
2011 DUENDE - à la Galerie Sparts, Paris
2012 Rencontre d'artiste plasticiens Mexicains résidant en France • Instituto Cultural de México, Paris France
2013 EX PRESSIONS • Galerie SPARTS et Galerie LWS Paris, France
Faces-Duende • Ville de Tulle, France
Ardoises • Galerie Napiorkowska, Varsovie, Pologne